Les femmes et la Lune : Rencontre avec Ines Heals, astrologue et practicienne Reiki

La lune, un symbole, un satellite, une grosse boule lumineuse fascinante à la puissante encore trop inconnue des femmes. Pourtant, les liens qui les unissent sont reconnus dans les mythologies et dans de nombreuses traditions spirituelles à travers le monde depuis des siècles.

Dans certaines mythologies hindoues[1], on recense dix déesses, les mahavidyas, représentant les sept planètes majeures du système solaire A leurs côtés, trois nœuds lunaires gravitent dans le même univers. Au sein de ces écritures, la lune elle-même n’est pas attachée à une seule et même déesse, mais bien à plusieurs dépendamment de son cycle, de sa puissance et des énergies particulières qui émanent jusqu’à la Terre.

Parler des déesses avant de parler de la lune est un moyen d’aborder la multiplicité des “états” féminins. En effet, il n’est un secret pour aucune d’entre nous que notre cycle menstruel influe sur nos humeurs, sur la perception de nous-mêmes, de nos corps, d’énergies parfois contraires qui circulent  en nous avant, pendant, et après nos règles. Autrement dit, tout le temps.  De nombreuses traditions spirituelles ont conceptualisé et imaginé plusieurs déesses pour comprendre les univers des femmes. Le fait d’en reconnaître plusieurs c’est aussi voir en nous cette diversité de sensations, de conceptions et surtout d’émotions.

Afin d’étudier les corrélations existantes entre les femmes et les énergies lunaires, j’ai fait appel à Ines Heals, une astrologue et praticienne de Reiki à Montréal. Concernant les déesses, elle me confie que dans plusieurs textes traditionnels hindous, allant du bouddhisme au tantrisme, la multiplicité des représentations des déesses vise aussi à manifester les différentes expressions des femmes, chacune personnifiant différentes formes de pureté, allant de la guerrière à la soigneuse, de la force destructrice à la fertilité. du pouvoir créateur à l’amante ivre de rêves.  Selon elle, les femmes, dans la diversité des expressions émotionnelles qu’elles expriment, constituent les réceptacles des énergies masculines de ce monde, cela tend à établir un équilibre entre les pôles masculins et féminins des énergies célestes et terrestres.

moon

Le soleil et la Lune, complémentaires

Comme le soleil et la manière dont celui-ci nous illumine dépendamment de la position de la terre, la Lune change constamment. Son rythme est, comme celui des femmes, cyclique. On passe d’abord par l’apparition de la nouvelle Lune, pour finir, 28 jours plus tard, par la pleine Lune, en passant par  la formation des croissants.

Comme me le précise Ines Heals, le soleil représente entre autres la polarité masculine des énergies naturelles, il projette une énergie constante s’apparentant à une forme de conscience lumineuse, grâce à lui, nous sommes éclairés. La Lune quant à elle, par son rythme plus rapide en termes de changement, conditionne l’expression du soleil en permettant aux flores, aux faunes et aux humains de maturer, dans la nuit, la lumière du soleil.

L’expression bien connue “La nuit porte conseil” n’est sûrement pas étrangère à cette si spéciale présence dans le ciel qu’est la Lune. En effet, dans le monde des songes, nous prenons conscience du jour, des évènements accumulés sous le soleil. Les processus d’évolution de l’astre lunaire nous permettent de refléter dans nos subconscients ces savoirs invisibles, d’ouvrir nos centres énergétiques à d’autres réalisations.

Les différentes phases de la Lune sont importantes à comprendre pour dessiner ensuite, pour soi, ses propres circonvolutions émotionnelles. La nouvelle lune symbolise un renouveau, un moment de reconnexion avec soi et les autres ainsi qu’avec les énergies diverses qui circulent sans cesse autour de nous. Entre cette étape de la transition lunaire qui représente une forme d’entièreté Presque transparente, une complétude subtile qui peut nous rendre confus parce qu’elle est très subtile, les croissants vont venir bousculer le système pour nous pousser à apprendre, à reconnaître nos failles, nos peurs, les voies qu’on croiraient sans issue.  La pleine lune, lors de la fin du cycle nous aide à atteindre une forme de maturité pouvant prendre diverses formes et se manifester dans un large spectre d’émotions. 

Nos cycles menstruels : un guide de compréhension de nos émotions

Chez les femmes, les changements émotionnels et hormonaux sont quasi-constants et tous les mois la boucle de la fertilité revient chez celles ayant atteint la puberté et pas encore rejoint la ô si effrayante ménopause. Depuis longtemps, et pas forcément pour le mieux, la médecine a prénommé ces courbes le “Syndrome Prémenstruel” provocant chez certaines femmes des “troubles de l’humeur”. Cette conception des mouvements intérieurs des femmes tend à les désigner comme anormaux, et c’est bien là que git tout le malaise.

Depuis l’aube des réflexions humaines, il fut questions de mesurer l’évolutions de nos cycles, des mouvements terrestres et étoiliques afin de se situer au milieu d’eux. Tandis qu’aujourd’hui nous utilisons quotidiennement un calendrier solaire, nous pourrions tout aussi bien nous pencher sur le calendrier lunaire qui décompose les différentes phases de la lune jour après jour. Concernant ces modifications d’états, le mythologue, philosophe et historien Mircea Eliade nous éclaire : “La Lune est l’instrument de mesure universel. Le même symbolisme relie entre eux la Lune, les eaux, la pluie, la fécondité des femmes, celle des animaux, la végétation, le destin de l’homme après la mort et les cérémonies d’initiation”.

calendrier lunaire.jpg

Dans sa conception de la relation entre les femmes et la lune, Ines partage l’idée d’une puissance lunaire nous rendant vulnérables. En effet, un grand nombre d’entre nous vivent avec un cycle menstruel synchronisé avec les mouvements de la Lune. Pendant la semaine d’ovulation, commençant à peu près sept jours savant l’apparition du sang, nous faisons l’expérience de sentiments de perte, d’un mal être spécial, profond. C’est un symptôme quasi-biologique venant se fondre avec notre psyché, envoyant le message d’une possible fécondation manquée, une vie évitée.

Reconnaître cette émotion puissante, parfois dévastatrice, pouvant déclencher des élans d’autodestruction, ce peut être, comme une alternative, une opportunité de renaissance personnelle, un moyen de libérer la souffrance. Ainsi éclairées, nous pouvons plus sereinement profiter des bienfaits des fils invisibles qui nous attachent à la lune. Ines ajoute que cette proximité avec les mouvements du ciel nous rend vulnérables et que “lorsque nous sommes vulnérables, nous finissons éventuellement par prendre des décisions qui nous font du mal”.

« We can bounce on the moon ».

C’est ainsi qu’Ines, accompagnée d’un sourire désarmant, me conseille de m’ouvrir à ce lien. Autrement dit, nous munir des outils à notre disposition (le calendrier lunaire par exemple) et honorer nos émotions, aussi vaste soit leur spectre.

Nos émotions, que nous nous intéressions aux femmes ou aux hommes, ou tous les êtres au milieu, sont encore aujourd’hui discutées comme des obstacles au déroulement paisible et sans sursaut de nos vies.

S’agissant des femmes et de la puissante influence que les différentes phases de la Lune peuvent avoir sur nous, il est question, selon Ines, d’apprendre à accepter cette force et à reconnaître les douleurs que celles-ci peuvent provoquer. Aussi, le magnétisme lunaire, lorsque intégré à un processus de libération de soi, de ses peurs et de ses émotions les plus intérieures, peut être un chemin vers de plus grandes joies, une délivrance amenant à une purification à chaque cycle, en fonction de nos besoins personnels.

Pour celles qui seraient intéressées à aller plus loin dans la démarche, il existe des rassemblements à chaque nouvelles Lune. Ines Heals organise aussi des réunions pour célébrer les Lunes, pleines ou nouvelles. Des rituels plus solitaires existent aussi pour celles qui chercheraient à développer une routine, un moment pour elles, leur corps et leurs émotions.

Les liens pour aller explorer l’univers d’Ines :

https://www.inesheals.com/

https://www.instagram.com/ines.heals/

https://www.facebook.com/ines.heals/

25septembre : Full Moon Ritual Healing : https://www.facebook.com/events/2165488500403831/

[1] https://shrifreedom.org/vedic-astrology/moon-as-a-goddess/

 

Un commentaire sur “Les femmes et la Lune : Rencontre avec Ines Heals, astrologue et practicienne Reiki

Ajouter un commentaire

  1. Très intéressant! Je connaissais la symbolique de la lune et du soleil par rapport aux énergies féminines et masculines mais je ne savais pas qu’il y avait un lien aussi étroit avec nos émotions et nos cycles menstruels. Je vais aller regarder le site d’Ines 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :