Issu de l’agrégation de plusieurs projets et pratiques d’écriture, PEACH vise à rejoindre une diversité de désirs mais aussi à aborder une diversité de thèmes sans retenue.

Moi, je suis Alizée Pichot, alien même pour moi, j’écris tout ce que je peux.

Grosso modo, j’écris depuis que je sais le faire. D’abord, ce furent des journaux, puis des grands textes descriptifs, puis un premier roman, à 13 ans, non-terminé. En grandissant, la poésie m’a attrapé dans son sillon et je n’en suis jamais sortie. Puis au début de l’adolescence, ce fut la révélation du journalisme et la compréhension du pouvoir des mots, de leurs rôles dans les sociétés et les groupes sociaux, quels qu’ils soient. A l’université, je découvre le monde de la recherche, de la méthodologie, de la science appliquée aux phénomènes du quotidien, aux artefacts culturels, aux problématiques sociales. Je tombe amoureuse des lettres compliqées, j’aime la masturbation intellectuelle autant que j’aime avoir les pieds sur terre, éveillée.

Puis l’art, puis les femmes, puis la sexualité, puis les livres, puis les inégalités, puis la colère, la joie, le partage, la musique, la danse, les femmes encore, et les féminismes encore après ça.

Je suis de l’école de ceux qui croient que tout est lié, qu’ensemble, partout dans le monde, nous formons des entités et des collectifs qui avons tous les avantages à fonctionner les uns avec les autres, de s’écouter et de se voir vivre, sans filtre, honnêtement.

Aujourd’hui, je n’ai plus peur de mélanger et de tenter de créer un objet médiatique différent, sur lequel la langue et les mots sont des outils d’expression en soi, un partage fondamental et je l’espère, l’ouverture d’échanges en phase avec notre temps.

Sur cette plateforme, vous aurez droit à un florilège de contenus différents en fonction du moment, des actualités et des projets littéraires. En passant par mes coups de coeurs, pour aller explorer mes pensées critiques, jusqu’aux triples X mystérieux et son pulp_poiesis de voisin…. PEACH rêve de devenir une forme médiatique inédite, naturelle, instinctive et surtout, expérimentale.

Merci d’être là !

Alizée