Il était une fois un corps

Collage de mots par Alizée Pichot Des corps, connus, reconnus, perdus. Ces corps avaient vu mille bouches, mille visages mais quelques regards à peine dans le noir des nuits douces ou moins douces. Pendant ce temps, le corps écrivait à en perdre le sens du jour, du soleil et du temps. Le corps, seul, tremblant... Lire la Suite →

La Matrice – Par Alizée Pichot

Il y a des jours comme ça ou l’on saigne comme pour la première fois. Ou les crampes nous prennent, nous dévorent, nous mettent k.o et il faut faire avec nos corps qui nous trahissent. Nous trahissent-ils vraiment ? Ou est-ce nous, dans nos existences actives aux mille objectifs, aux mille obstacles, qui enfermons nos... Lire la Suite →

Préface théâtrale – À la recherche du rythme amoureux

  Ce texte est la préface d’une pièce de théâtre intitulée « Toutes ces nuits passées » , originellement titrée « Électrocardiogramme d’un amour ». « S’il suffisait qu’on s’aime, s’il suffisait d’aimer Si l'on changeait les choses un peu, rien qu'en aimant donner S'il suffisait qu'on s'aime, s'il suffisait d'aimer Je ferais de ce monde un rêve, une... Lire la Suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑